Wednesday, September 10, 2008

Traction-brabant 13

Tiens, si on parlait de poésie, pour faire revue spécialisée ?
N’est-ce pas, comme ça, en parlant pas d’autre chose, on se mouillera pas, hein, les nanasmecs ?
Alors il y a des poètes qui notent tout ce qu’ils voient, monomaniaques du quotidien. A partir de l’instant où il s’agit de petites choses et que c’est noté, grosso modo, ça devient bon.
Il y a des poètes qui utilisent des mots ronflants comme la Mort ou le Poème, sitôt qu’ils mettent des majuscules, ça leur donne l’illusion qu’ils dominent tout autour d’eux.
Il y a des poètes qui veulent toujours faire tenir le monde entier dans un haïku, lorsque c’est du trois vers, ils bandent, même si à la fin, ça fait beaucoup de mondes.
Il y a des poètes qui adorent écrire que tout va bien, surtout quand tout va mal, la pudeur, c’est leur truc.
Il y a des poètes qui adorent écrire que tout va mal, surtout quand tout va bien, la provoc, c’est leur trip.
Il y a des poètes qui écrivent ke dans un autre langage ke l’ordinaire, dès ke c’est compliqué et (pas) net, ça leur less la serre-titude d’être bons en orthograf and es littératour.
Il y a des poètes qui ne pensent qu’à être réguliers. Si ça rime, ces obsédés de l’alexandrin s’en donnent à cœur joie.
Eh bien ! Le Politburo de Traction-Brabant vous le dit, tous ces poètes, il les aime.
La condition d’appartenance à la secte est bien plus difficile à remplir. Comme pour une démonstration géométrique, il faut et il suffit que les poètes soient suffisamment sympathiques pour le contacter.
Avouez que l’exigence est tout de même bien plus exigeante que si le staff de Traction-Brabant ne triait qu’un seul type d’écritures. C’est carrément reconnaître qu’il y a quelque chose au dessus du poème.
Alors, dans ces conditions, on n’est pas sûr de changer de sitôt une équipe qui gagne pas.

P.M.

1 comment:

e. said...

Antonin Artaud disait : «On n'a pas le droit d'écrire comme cela, un poème qui est hors du coeur, hors de l'affre et du sanglot coeur, un poème qui n'a pas été souffert comme:
Dites-moi où, dans quel pays
Est Flora la belle Romaine,
La royne Blanche comme un lys
Qui chantait à voix de sirène»
Lettre du 20 septembre 1945.

Effectivement, la poésie n'a de sens que si elle a été le fruit d'un cheminement intérieur. Un concentré de soi à un moment donné, que l'on offre en pâture aux regards inquisiteurs et avides de bons mots/maux. Si les mots ne nous explosent pas à la gueule une fois qu'ils ont été couchés sur le papier, c'est qu'ils sont vides de sens, d'émotions et de sincérité et uniquement bons à se torcher avec.

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins