Sunday, January 11, 2015

De Julien Boutreux (extrait de T-B 60)

IRM cérébrale

dans le noir
tes yeux clos serrés l’un contre l’autre
se taisent
et l’air brûlant te fait suffoquer
toi qui  rêves d’ailleurs
de jour clair et d’air pur

tes neurones grouillent comme des microbes
au milieu d’arcs électriques
connexions synaptiques
plus nombreuses que les étoiles

résonance magnétique
de tes paroles plaquées contre l’ouïe
tout contre

un brouillage du silence
d’autres visions encore 
viennent troubler la lumière

des couleurs noires

des passages transversaux
donnant sur l’infini
tubulaire

No comments:

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins