Monday, February 14, 2022

De Philippe Guillerme (extrait de T-B 30-31)

Carcasse

La vie sur les jantes, j’occupe une carcasse qui s’emploie à vieillir au bord du chemin.
Les arbres ont la tenue des potences indolentes où pendent mes rêves, éperdus de vitesse.
Errant statique, je repasse en tête les courbes qui abolissent le temps dans une solitude traction
avant.

No comments:

Incipits finissants (100)

  SANS la poésie, que serais-je devenu ? Il me faut reconnaître aujourd’hui que cette vieille dame un peu ridicule, dont la plupart se détou...