Friday, June 22, 2018

De Vincent Deyveaux (extrait de T-B 44)

bad things

L'histoire je la connais,
du matin au soir fréquentée,
avant que t'arrives, j'étais né,
alors arrête t'es gentil,
bad things, mon bon.

Allons plutôt nous promener,
du vert devant l'immeuble,
comme une vieille vague,
des bouts d'eau oubliés…

***

Je suis sorti…

Je suis sorti la nuit dans la fumée
Je voulais voir le soleil se lever

Mais les bouts d'herbe en falaises
la serviette de bois
les isbas apathiques
menaçaient,
asiatiques

No comments:

Traction-brabant 30-31

Un écrivain c’est un con splendide moi j’vous le dis je veux dire celui qui en fait son métier je vais vous raCONter pourquoi. Obligatoirem...