Tuesday, July 26, 2022

Incipits finissants (52)


Faudrait que j’évite
  De critiquer les(h)auteurs
  Tous ces sujets lourds
   
  Je sais ça vous lasse
  D’autant qu’il existe à peine
  Ce monde petit
    
   Et si je recours
  A la forme tripartite
  C’est pour vous détendre
   
  Car vous préférez
  Aux pertes d’adrénaline
  Quelques vers comptés
   
   Cela vous permet
  De terrasser la sueur
  En parlant nature
  
  Ainsi les prés sont
  Pareils malgré ces débats
  Où les merles chantent
   
  En plus c’est sympa
  Quand le soleil vous réchauffe
  Les bouts de couenne 

  Vous êtes immobiles
  Et la terre se fatigue
  Prenant votre place

   Au fond du jardin
  Il n’y a pas de pouvoir
  Pas d’argent visible
   
Les arbres en terrasse
  Aident à ne jamais entendre
  La ville agitée
  
Le bonheur est là
  Ne cherchons pas la bagarre
  Le sommeil s’en charge
 
Si ça continue
  On décédera en paix
  Sans raz de marée
 
Buvez-vous du thé ?
  Je vous promets des étés
  Doux dans nos chapelles
  
P.M.

1 comment:

Chelsea said...

This is great!

Incipits finissants (99)

  Je ne peux m’empêcher de penser, avec beaucoup de naïveté, que certaines personnes sont trop bien payées pour ce qu’elles font de leurs jo...