Friday, May 21, 2010

De Christian Bulting (extrait de T-B 9)

Observant
Le gros insecte sur le dos
Qui agite ses frêles pattes
Je pense à Grégoire Samsa
A Kafka
Aux récits singuliers de cet homme étrange
Mais pas étranger si proche de nous
Des tréfonds de nos âmes boiteuses
De nos peurs ensablées
Sous la surface lisse du silence social
Réveillées dans la nuit par ce solitaire acéré
Entre deux journées d’employé modèle
Anonyme ignoré regardant passer les notoriétés
Littéraires quand pour lui il ne s’agit
Que d’amener au jour les ténèbres
L’obscur l’indécidable l’imprononçable
De donner voix à l’informe
Vie à ce qui hante les soupiraux
De nos esprits tourmentés inquiets
Impuissants les pattes en l’air
A s’agiter en vain
De moins en moins
Sous le regard de qui

No comments:

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins