Tuesday, April 04, 2006

De Fadila Baha (extrait de T-B 6)

Les espoirs pauvres

Sensibles les espoirs pauvres redoutent la prochaine averse non armés ni maquisards ni républicains espagnols ils nous traversent tous impalpables. On les voudrait s’arc-boutant la pusillanimité rôde soudain ombrageuse un regard chaleureux une lettre qui a traversé les océans la promesse jalouse.
Il y a encore du pain sur la planche on le tâte il est tendre goûteux au soir. Les espoirs pauvres ne chancellent plus certains qu’ils sont d’avoir le vent dans le dos s’il faut reprendre le maquis.

1 comment:

David said...

Bonjour Fadila,

J'aime beaucoup l'expression en titre, je trouve que ça fait contrepoids à l'autre, faux espoir.

Merci,

David

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins