Tuesday, August 20, 2013

De Jean-Marc Couvé (extrait de T-B 15)

Lent saignement


Aux apprentis poètes
qui "s'élèvent" pour se faire "maîtres"

Le poète est un âne
alpha un âne
bêta
le poète est un anal-fat-bête
qui fait le beau
qui fait la bête
pour avoir du son
et qui s'enivre de ces sons
qu'il produit malgré lui
quand le son -ducal son - lui monte à la tête
leçon n°1 : il perde sa cédille et
le con met au monde un poète
plus bête qu'une bête analphabète
le poète est un con-un continent
qui pisse en vers
et contre tous
le poète est un pisse-vinaigre
qui pisse du vin aigre
en se prenant pour un aigle
heureusement l'art-aigle
veut qu'il n'y en ait pas
et quand la mort espiègle
lui fait un croche-patte
ses ailes de géant l'em-
pêchant de marcher (1)
le poète-albatros s'abat,
c'est atroce,
de tout son long
sur le macadam,
part à dame
ainsi né rétamé,
petite âme
incinérée, tas mais
petit tas m...
poète né en (?)
et des poussières
re-devient :
néant !

(1) cf. Baudelaire

1 comment:

Serena said...

Well written article.

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins