Wednesday, October 26, 2005

De Renaud Mahric (extrait de T-B 24)

« Beaucoup d’émotion devant cette destruction, comme cette femme… une des plus vieilles habitantes de la cité… :
- Qu’est-ce que ça vous fait de voir la barre détruite, là ?…
- Ça fait de la peine… on s’tait habitué hein… »

FRANCE INTER 08.06.00

Pleureuses à dynamite

Vint le postmodernisme
vive la déconstruction !
le rez-de-chaussée, enfin
emballe le 15e

Flonflons ! applaudissements !
contemplez, architectes
des gueux HLMytes
la revanche par le vide

– « Ça ira ! » des gravats
honneur au pavillon !

Puis un jour une larme…

(Était-ce poussière dans l’œil ?
celui du Père Média
aux aguets, et voilà !)

… ravalez vos flonflons
et salez vos vestons
de chagrins… gros bouillons !

« Quand même ça fait quê’qu’chose
une tour qu’on abat
on a tant d’souv’nirs là
comme disait Grand’ Tata »

Pleureuses à dynamite…
quelle fut la première ?
peu importe le cordon
pourvu qu’on ait l’antienne

« C’est dans la boîte, coco ! »

– le pecnot en sanglot
préliminaires huileux
des minutes escomptées
pour cerveaux disponibles

Le TF1-a-dit
donne le la aux cinq sens
à quoi bon vivre un peu
imiter suffit bien


Histrionnes, histrions
incarnant, font la chaîne
aux micros complaisants
des souffleurs d’air du temps

– L’Ode à la Tour perdue
fait refrain populaire
qu’on se pique de goualer
mieux que qui, à-côté

(Quart de siècle a passé…)

Disparaissent les poètes
leurs chansons à la rue
et la foule distraite
« lalala… lalala… »

Écoutons France Info
mixer les sanglots longs
de « Claudine, retraitée »
au fracas dynamite :

« Quand même, etc. »

Impression 7 erreurs
l’émérite ? sur sa branche !
– pas même elle a cillé –
l’explosion est ailleurs

– ce que pleure Claudine ?
sa cheminée d’usine




Et pour en savoir davantage sur l'auteur, allez rendre visite à son site : http://www.marhic.fr/

No comments:

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins