Sunday, November 18, 2007

De Françoise Biger (extrait de T-B 35)

La caissière considère son temps, ses horaires, ses horaires morcelés, son temps circulaire, au fond. Son temps depuis une trentaine d'années, partiel pour boucher des trous d'heures. Pour l'instant la caissière fait 6 heures d'affilée pause comprise pour combien de temps ? La caissière n'a pas le temps de parler avec le client, parfois une cliente engage la conversation, la météo surtout, ce n'est pas l'envie qui manque à la caissière. A défaut de sauter par-dessus le tapis roulant, de s'épancher à bâton rompu derrière sa caisse à l'embouchure du flot des articles, avec tout ce monde devant elle ! Mais il y a l'électronique qui impose la cadence qui surveille la caissière, tout. Est enregistré en temps réel, le nombre d'articles, de clients, de minutes, de clients et articles minute, clients minute, minute minute. Mais aussi les 42 opérations simultanées et les six heures bouche-trous deviennent fleuve sans espoir d'évasion puisque son corps fait corps avec sa caisse. Les berges de la caisse trop glisssantes n'offrent aucune prise. La caissière (suit) le flot mais son corps rouspète, se rebelle comme la gonflée anti-socratique elle pense à s'éclipser prendre l'air, mais elle voudrait surtout courir, sauter par-dessus les haies comme des caisses d'athlétisme. La caissière est extrêmement sportive et endurante, c'est pour cela qu'elle effectue encore ses 42 opérations physiques et mentales toutes les 2 à 3 minutes pourtant. La caissière est désordonnée dans la vie, d'où son incapacité à calculer, car un nouveau sujet de calcul fait surface dans le monde du fleuve combien de tonnes soulevées ? C'en est trop, les clients continuent à descendre le cours du fleuve de la caissière à deux doigts de la noyade.

No comments:

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins