Friday, April 29, 2011

De Fabrice Farre (extrait de T-B 44)

Les routes de la terre

Nos petites vies sous
les plafonds pas plus hauts
que nous. Petits rêves,
petits salaires, des rêves
ramenés aux posters,
aux lumières, et nous
papillons fidèles, nous
aurions la danse folle.
Toutes les villes
s’abaissent, l’univers
est vaste. D’un contraire
l’autre, la tension résignée,
le monde est une belle toile.
Peut-être un papier peint
qui suffit à tracer ici une route
là jamais plus qu’une route.

No comments:

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins