Friday, May 13, 2011

De Tony Ben Agou (extrait de T-B 46)

BUNKERS


On a soudain les yeux tout verts
Conquistadors à scruter les
Reflets de Jade dans la mer
Et notre cafard en allé

Regarde les coureurs de lune
Poursuivi par les gabelous
Au firmament des poissons-lune
Tirent la langue et font la moue

Par-delà l'Arlequin géant
Sont-ce de furieux incendies
Qui gagnent les marais salants
Ou juste le soleil qui chie?

Et dégouline sur l'œillet
En rayons épars flamboyants
Tout droit sortis d'un feu follet
Dansent en rond les Korrigans

C'est la nuit les étoiles filent
Et nous aussi vers les bunkers
Est-ce une étoile ou un missile
Qui me mettra du baume au cœur?


Lundi 16 janvier 2012
Nantes.

No comments:

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins