Thursday, December 10, 2015

De Marie-Françoise Ghesquier (extrait de T-B 51)

A l’ombre des pas

Le sentier mène vers des passages à vide.

Les voies de l’ailleurs
sont impénétrables
de ronces et de branches mortes.

On touche le fond des verts
perclus de douleurs diffuses.

Poisseuses et noires d’angoisse
les feuilles collent à l’ombre des pas
en lourds paquets de mots
inexprimés.

Au loin, un vol d’oiseaux gonfle
sa voile de lettres enchevêtrées.

L’immensité de tout ce que l’on voudrait dire
s'élargit soudain aux dimensions du ciel.

No comments:

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins