Tuesday, October 06, 2009

De Jean-Marie Alfroy (extrait de T-B 53)

Blues sur la mort de Chuck dans The Last Show, dernier film de Robert Altman

Avant de plier tes santiags Chuck
Avant de resserrer ton bandana
Tu nous as chanté la chanson du temps retrouvé.

Avec ta voix d’obstiné brouillard
Avec ta voix de goudron de gas oil
Tu as puisé des pleurs dans nos mouchoirs.

Puis tu es retourné dans l’ombre de ta loge
Puis tu as tiré sur le bras du pick-up
Pour faire tourner le dernier microsillon.

On voudrait tous mourir comme toi Chuck
On voudrait tous avoir le même départ
Dans la chaleur amie d’un harmonica.

On voudrait tous mourir en chanson
On voudrait tous partir avant le point d’orgue
Loin des chapelets et des perfusions.

Salut Chuck bon vent bonne route
Ne perds ni Nord ni diapason
Oublie cette vie qui ne vaut pas plus
Qu’un bout de chanson.

No comments:

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins