Saturday, June 24, 2006

De Jean-Michel Robert (extrait de T-B 54)


ELLE BUVAIT UN VITTEL FRAISE



Elle a été intense mais éphémère

la rencontre avec ce que je fus dans ces yeux dont la myopie embellit d'estomper.

Elle me demande : « Qu'est-ce que tu deviens ? »

Je réponds : « Je m'attarde. »

Pourvu qu'elle ne remette pas les lunettes posées sur la petite table ronde de la terrasse : il suffirait de ce peu de net à l'orée du bleu pâle pour tuer tous les lycéens du monde.

« Non, merci. Je ne m'assois pas, je ne prends rien, pas le temps, faut que j'y aille. »

Le temps me passe en coup de vent,

coup de vent fervent.

No comments:

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins