Monday, December 31, 2018

De Charles Desailly (extrait de T-B 55)

La suceuse froide

parfois tu repenses à cette fille
qui t’a sucé à fond
dans les toilettes d’un bar
après le concert de Gainsbourg
au Casino de Paris
cette femme de quarante ans
qui t’a plaqué contre la faïence
jacob delafon en te priant
de la fermer
deux êtres en contact dans tendresse
dans la règle froide du désir
tu revois la chasse d’eau déglinguée
le papier toilette collé sur ta verge
et plus tard au comptoir
ses lèvres épaisses buvant
de grosses goulées de bière
parfois tu es pétrifié
par ton orgueil d’homme
et tu voudrais retrouver toi aussi
ton âme d’enfant sauvage
avec son désir brutal
et ses errances de bête blessée

No comments:

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins