Friday, August 26, 2016

De Benjamin Hopin (extrait de T-B 59)

Chaque homme que tu croises
Comme suspendu à ton rire
Se détache dans la solitude
Des jours sans regard

Lit de blancheur sans caresse
Où chaque ivresse se ressemble
Il n’y a que des bribes de vie
Et pourtant le vide est une réponse
À chaque départ

À la rupture inévitable
Et aux sursauts nocturnes que tu hantes
Sans le savoir

No comments:

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins