Monday, September 17, 2007

De Benoit Jeantet (extrait de T-B 60)

Mes genoux 
tremblent
comme 
un
veau qui
vient
tout juste
de 
naître
tu es belle
et tes yeux
s'étalent
sur les prairies
célestes où
jour
après 
jour
j'essaie 
de tout
rater
tes yeux
ce sont
deux lunes
deux lunes
immenses
immenses
et pâles
demain
promis
demain
j'arrête
de trembler.

No comments:

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins