Wednesday, December 02, 2015

Traction-brabant 61

Jusqu’à présent, je n’ai sans doute pas été explicite, s'agissant des rapports existant entre Internet et Traction-brabant plus le Citron Gare. Donc, c'est le moment de me rattraper.
En fait, mis à part les mails et les liens des blogs ou sites des auteurs participant à T-B, les seules traces d’Internet sur ce support papier figurent en 4e de couverture, sous l’apparence de 4 liens menant vers 4 blogs différents, ces publications immatérielles qui sont très fréquentes sur Internet.
Pourtant, n’en déplaise aux grincheux : il s’agit bel et bien d’alliés de choix. A condition de ne pas se méprendre sur l’objet de la chose. A mes yeux, Internet ne remplace pas, pour l’instant, le livre ou le torchon. En effet, je suis toujours attaché à ce qui est concret, même s’il n’y a pas plus évanescent qu’un morceau de papier de qualité médiocre glissant entre mes doigts. Cependant, il est possible que ma vision des choses évolue d’ici quelques années, si d’aventure je parviens à me saisir d’un fichier informatique pour le classer dans ma bibliothèque sans l’imprimer.
Internet n’est pas davantage pour moi une fosse publique d’épanchement. Tout simplement, je me fous de cet aspect des choses.
Par contre, Internet constitue un formidable outil de diffusion, et ce, quelles qu’en soient les retombées.
D’ailleurs, les blogs valent surtout par leurs mises en partage sur les réseaux sociaux, leurs lettres d’informations et les liens qui les mettent en relation avec d’autres publications. Bien entendu, un blog sans mises à jour est un blog mort, d’où plusieurs boulots supplémentaires qui s’ajoutent en passant à la gestion des fichiers en cours de Traction-brabant et aux réponses à divers messages.
C’est ainsi qu’en juin 2006, j’ai d’abord créé le blog de T-B (http://traction-brabant.blogspot.fr/), qui reproduit, avec l’accord des auteurs y participant, un de leurs poèmes, ainsi que les illustrations de certains des illustrateurs de T-B, le tout complété par de nombreux liens. Dans cette publication, figure également l’ensemble des éditos et incipits finissants. Et enfin, quelques autres des textes de ma composition : poèmes et aphorismes (notamment la « Malta compil » et le « Code de déontologie des loubs »), plus les couvertures des textes parus, ce qui représente environ 40 articles sur les 656 que comprend ce blog. Et ce qui contribue à l’égayer par du sombre.
Mais attendez une minute : j’ai pas tout déclaré ! La suite est en fin de numéro.          P.M.

No comments:

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins