Sunday, November 04, 2007

De Claire Lajus (extrait de T-B 62)

on nous nomme pré-caires devenues cohorte dans nos sociétés –avancées- nous sommes de plus en plus nombreuses  -sans nous reproduire- nos reins sont noués et le creux en nos sexes asséché nos entrailles vides la marge s’élargit grandit elle tend à devenir norme un pré-carré mais nos visages ne rentrent pas sous le papier glacé nous continuons à rester invisibles malgré nos ombres gigantesques


*


à l’étroit dans la marge nous sommes compressées prêtes à devenir ferraille bourrées d’amertume sur sa belle table nous sommes la crasse épaisse d’un système qui ne prévoyait pas notre entêtement tenaces nous deviendrons sûrement un peu folles de toutes ces manigances –flexibilité et performance- chutes d’ajustement on ne pourra se défaire de notre provocation à durer


No comments:

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins