Tuesday, March 12, 2019

Incipits finissants (77)


Ceci est une histoire d'image. Avec les amis de la Girafe (Murielle, Xavier, Frédéric, Jean-Claude et Florent) – à Pistons, je précise - j'ai été amené à poursuivre une réflexion poussée sur les conséquences qu'un titre pouvait avoir sur la tonalité générale donnée à une activité.
En l’occurrence, il s'agit du « Citron Gare », donc de l'association qui porte ce nom, publie ce poézine et s'efforce d’œuvrer dans la micro-édition.
Au sortir de la torpeur subie dans un marché de la poésie, les collègues poètes m'ont dit : tu aurais pu les appeler autrement, tes éditions. Oui, c'est vrai que j'ai trouvé ce nom de « Citron Gare » en un peu moins de onze secondes. Donc, il n'est peut-être pas parfait. Mais à part « Citron Gare », ça serait quoi, par exemple ?
« Pamplemousse Aérodrome », me répondirent-ils en chœur. C'est plus joli certes, et surtout plus class que « Citron Gare ».
J'imagine déjà les textes que je pourrais éditer. Rien qui râpe, tout qui caresse. Les vacances, des pays chauds en toile de fond, sans un bruit de moteur, estompé par l'altitude. Mon (absence de) Dieu ! C'est des coups à finir bien, ça…
Plus facétieux, j'entends à présent : « Pomélos Grand Port ». Là, c'est autre chose que « Pamplemousse Aérodrome ». À vrai dire, en apparence, cela me semble moins class. Ça demeure toutefois très efficace. Sauf que je n'ai pas envie de créer une collection plus sexuelle, moi. Cela augmenterait sans nul doute les ventes !…Cependant, vu l'actualité, ce titre risquerait de m'attirer le même type d'ennuis que ceux des hommes des chaudes bises (politiques, footballeurs, gourous, acteurs et autres producteurs de fric). Et je recevrais – qui sait ? - des plaintes des… offices de tourisme !
Et si, par hasard : « Tomato Aéroport » ?... Non, non, désolé, ça fait trop kick boxing de sortie de garage...Ou bien supplice indien...
Alors quoi ? « Orange Vélib » ? Là, pour le coup, j'ai peur que ça m'enferme  dans le créneau parisien. Trop bobo, sans aucun doute. Et puis, les objets connectés, tout ça, ce n'est pas encore très anarchiste…
Et si, malgré ces marques de sollicitude, le « Citron Gare » était le mieux ? Ce nom bizarre comporte un soupçon de brutalité dans l'engagement, quelque chose qui sent la rouille des bastons, se situe en marge et que l'on voudrait mettre au rancart. Je suis désolé pour vous, les girafons, c'est ce titre qui me convient le mieux, en définitive !…
P.M.

No comments:

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins