Saturday, January 24, 2009

De Jérémy Rodriguez (extrait de T-B 82)

L'enfer ?
L'enfer c'est le désert des déserts
cinquante jours par 45 degrés dans le Majâbat al-Koubrâ
sept chameaux squelettiques
le huitième s'est enfui
avec le dernier bidon d'eau
les djinns mangent l'ombre
on devient fou

C'est un homme seul
enfermé dans son deux pièces
paranoïa virtuelle et pornographie
obnubilé par le mal
il complote contre lui-même
héautontimorouménos

C'est un enfant à bout de force
englouti par la Méditerranée
damné anonyme
entre ses mains éternellement coule
la sépulture des vagues

C'est un trottoir glacial
dur comme un os
une corde à trois nœuds dans le ventre
bientôt la mère s'y pendra

C'est une mémoire à vau-l'eau
le paradis perdu
se délitant en volutes

La lutte vaine
les cernes du silence

C'est l'amour
quand il n'y a plus rien à dire
une page qu'on arrache

L'enfer c'est une prison
au milieu de nulle part
les geôliers condamnent un père
à voir mourir ses fils

C'est un port rouillé
où mouille le bateau ivre
la gueule de bois des mauvais jours
retour impossible
après le voyage de trop

L'enfer c'est une terre
privée de ses fruits
un arbre en exil
dans la grisaille d'avril
matière étrangère
vouée au vent du Nord

C'est un mot
coincé dans la glotte
une bouche close
que l'on n'ose pas ouvrir
par peur que les censeurs
la referment aussitôt
langue morte 

No comments:

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins