Monday, August 31, 2020

De Pierre Gondran dit Remoux (extrait de T-B 83)

Mon cortex blessé ne distingue plus
Le soleil de ses reflets —
Mon corps qui déambule dans ce monde
Aux mille aubes angulaires
Jette tant d’ombres (éparses)

*

Mille pièces de goudron
Sur la rue arlequin
Cicatrices bitumineuses
De membres artificiels
À la peau morte et fragile

*

L’aorte battante
À la paroi d’asphalte
Nourrit les trajets capillaires
Enfouis dans le tissu de béton
Jusqu’en haut des tours géantes

No comments:

Traction-brabant 90

Cette fois-ci, j'ai peur de ne pas tenir sur une seule page, avec mon édito. Faut dire que, grâce au COVID 19, les bêtises ont afflué à ...