Friday, June 29, 2012

De Tom Saja (extrait de T-B 90)

 U Bein

 

Un grand pont en bois
Ses jambes ancrées dans la vase
L’eau y est calme
Sauf quand les enfants y plongent
Seuls les moines qui passent
Les font s’arrêter de rire
Un bonze
Deux bonzes
Trois bonzes
Le soleil de bronze
Transperce leurs toges rouges
L’eau est calme
Le soleil mourant
La fera bientôt disparaître dans la nuit
Il reviendra demain
Du bleu au jaune jusqu’à l’orangé
Les enfant sauteront de nouveau
Du ponton craquant
Et l’eau reviendra à la vie

L’immensité du monde ne permet pas
À deux pauvres pieds
De tout fouler
Mais il y a des endroits
Où quelques pas sur du bois
Vous font danser
Sur l’éternité toute entière


No comments:

Traction-brabant 91

Rien à faire. La poésie a décidemment beaucoup à voir avec les saisons. Il y a le printemps des Poètes, bien sûr ! Mais il y a surtout les f...