Friday, April 11, 2014

De Georges Cathalo (extrait de T-B 15)

Ah ! Qui saura parler du blues du 1% ?

***

A la télé, comme un peu partout, tout est fait pour nous faire dépenser et dépenser. Ne pas s'étonner alors que presque plus personne ne pense.

***

Plutôt jeûner avec les aigles et les rapaces que de s'empiffrer avec les poules et les gallinacés.

***

Il y a un temps pour se taire et un temps pour ne rien dire.

***

Sur la porte d'un magasin : "Entrez libre !" Et à l'envers était inscrit : "Sortez prisonnier !"

***

On est toujours consacré par de sacrés cons.


***

- En fait, nous ne sommes que de passage.
- Non, pas du tout : nous ne sommes que de passage, en fait.

***

Qui trouvera les mots qu'il faut pour dire aux enfants d'aujourd'hui que le Livre est le seul et l'unique objet inter-actif, sans modem, sans souris et sans électronique ?

2 comments:

Anonymous said...

Peut-être que beaucoup ont su trouver les mots pour le dire ( on peut en lire dans les revues), le problème , il y a des outils qui permettent d'assourdir les majorités qui pédalent dans le sens de l'arasement et la culture (ce qui est vendu pour de la culture) pourrait bien devenir l'opium du peuple. Par instant, il me semble qu'il nous restera plus que le silence pour s'en sortir, le silence saluTAIRE, un livre n'existe pas sans l'œil du lecteur et dans quel état est l'œil du lecteur?
Amicalement à tous

Fabrice

Thierry Roquet said...

j'aime bien celui-lç:
"
- En fait, nous ne sommes que de passage.
- Non, pas du tout : nous ne sommes que de passage, en fait.***
"

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins