Tuesday, April 10, 2012

Incipits finissants (27)

Il y en a qui disent que les (h)auteurs sont difficiles à rencontrer, qu’ils ne sont pas accessibles, qu’ils n’aiment pas être dérangés dans leur production de l’esprit nébuleux… heureusement, moi, je ne suis pas du tout comme ça.
Je reste ouvert à toutes les rencontres... Bon, vous savez mon adresse ? Si vous souhaitez faire ma connaissance, quand vous serez arrivé devant le portail en fer forgé, il suffira juste que vous sonniez avant d’entrer dans le sas. Ensuite, il vous faudra taper le code d’accès c’est facile. Vous vous retrouverez alors dans la cour intérieure de mon immeuble. Ensuite, pas compliqué, vous taperez le mot de passe qui vous permettra d’accéder aux habitations. Comme il y a plusieurs appartements dans le même immeuble et aussi pour des motifs de terrorisme, vous comprendrez bien qu’il m’est impossible de vous révéler un seul de mes codes…
C’est pourquoi je vous conseille de passer durant mes heures de présence et de prononcer mon nom dans le parlophone du mur. J’ai mis en place des horaires de rendez-vous les jours pairs et plus exactement les mardis de 14 h 15 à 17 h 50 mn, les jeudis de 10 h 15 à 11 h 25 mn et vendredis de 9 h 25 à 10 h 40 mn ça c’est pour l’été. Le reste du temps, je peux vous accueillir sur rendez-vous sauf le lundi c’est mon jour férié. Afin de connaître mes horaires de présence, au cas où je me serais absenté momentanément et pour toute urgence, vous pouvez laisser également un message sur mon portable (05/82/78/10/79) ou même sur mon téléphone fixe (02/46/75/06/51). Je vous répondrai bien sûr dès que possible.
Sachez que je dispose enfin d’un compte Internet :
malta@hotmail.com
Qu’il m’arrive de consulter en hiver le mercredi et le samedi les jours impairs.
Là, vous ne pourrez pas dire que je me dérobe à vous. Tout est transparent, je vous l’ai déjà dit. Il ne serait pas normal que le Président directeur général de la revue « Traction-brabant » laissât ses clients auteurs dans la panade…
Bon, on reprend tout depuis le début. Si vraiment vous voulez me causer, demandez Malta au bar du zèbre noir de la place des trois girafes du lundi au dimanche de 8 h 00 à 24 h 00.
P.M.

1 comment:

Anonymous said...

hooo! j'en suis toute sp-rayée attention peinture fraîche !! dites: un zèbre noir ce serait pas encore un de ces nègroptiques?
annaj

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins