Wednesday, November 02, 2011

De Jérôme Hugounet (extrait de T-B 30-31)

Les tactiques du feu mettent les dispositifs à l’horreur
Les grands ensembles constitués après les exercices de réserve
Lançant Opération Tonnerre en ouvrant les hostilités
Les méditations guerrières se tiennent au garde-à-vous
Que Machiavel associe au bon sens qui défaille dans Babaorum

La marche au pas est cadencée par une gymnastique de l’esprit
Quand le bataillon passe la mesure sur les ponts en résonance
Tenant le fusil-mitrailleur dans la gâchette du destin
Qui montre la grande parade des balles traçantes
Devant les cils des yeux palestiniens qui brûlent en pleurant

Les directives sont issues du commandement replié dans la tente
Dressée sur les hauteurs des arrière-gardes du campement
Pendant que la chair à canon nettoie le cobalt de ses bottes
En ruminant des airs d’Ella Fitzgerald donnant du cœur à l’ouvrage
De la Soul à l’instruction en passant sous le viseur du feu ennemi

L’entraînement dans la salle d’armes où les escrimes sont capitonnées
Ne suffit pas pour dégoupiller la grenade avec les rameaux du fruit
Les pépins encombrent la route militaire où les décorations affleurent
Naissant dans le sang des morts kakis sous le reflet d’étain d’une breloque
Faite avec le plastic du C-4 récupéré dans l’armurerie où les sabres font le rang

Les tirs d’infanterie sont des piqûres de moustiques sur les blindés adverses
Qui rigolent en ayant le hoquet d’une salve d’artillerie à vingt-cinq millimètres
Poussant la toux grasse de quelques roquettes qui glairent sur les peaux déconfites
Le cœur à l’ouvrage et les genoux ouverts sur le champ de bataille céleste
Où se rencontrent Horatio Nelson et Spartacus qui conduit la révolte du Bounty

Une salve de tir à balles réelles puis les fantômes à blanc qui trompent les cibles
La sonnette d’alarme est tirée dans le mess qui croit encore à l’exercice d’alerte
Alors que plongent dans la baie les porte-avions sous la chape déjà rougeoyante
Qui missile le bruit même d’un lever du jour ensanglanté par l’aurore
De chaque côté de la coque qui chavire en perdant son tirant d’eau

No comments:

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins