Tuesday, February 08, 2011

Traction-brabant 30-31

Un écrivain c’est un con splendide moi j’vous le dis je veux dire celui qui en fait son métier je vais vous raCONter pourquoi. Obligatoirement, l’écrivain CONvole dans un endroit CONfiné évitant les CONflagrations de l’actualité et toutes ces CONtaminations ne serait-ce que pour CONCevoir en paix de nouveaux CONtes car il faut se grouiller de CONtinuer le CONtrat d’édition dans des CONditions optimales. Alors les CONpains, les CONbats de coq, tout ça lui chauffe les CONduits auditifs CON lui foute la paix et toutes ces clés de CONtact en main qui après font vroum les pots d’échappement des CONplices du bordel ambiant ! L’écrivain se CONtorsionne alors jusqu’à sa fenêtre mais comme c’est un piètre CONbattant il bat en retraite se met en CONvalescence aussitôt. Une fois dehors, l’absence de CONtrastes l’aveugle. Lui le CONdescendant n’y voit que dalle. Au bout d’un instant heureusement il reCONsidère ses choix. Direction les marchés du livre où il peut vendre à loisir ses CONtemptions avec ses CONpagnons d’échappée mais CON ne lui demande pas de monter le stand l’écrivain a vite fait d’avoir des CONtractures dans la colonne. Ne me dites pas le CONtraire. Même si l’écrivain ne cesse de parler au CONditionnel c’est jamais pour les autres mais toujours pour sa pomme de CONquiçadore. Les CONparatifs il n’aime pas ça, étant assez CONstipé dans son humour. Par CONtre, si on le CONplimente, il est tout CONtent mais n’ira pas pour autant jusqu’à CONsentir un rabais CONséquent sur ses œuvres CONplètes. Ses CONtemporains diront donc volontiers de lui : CON le laisse donc crever dans son coin. En l’absence de CONpassion de sa part pas sûr qu’il ait la CONcession perpétuelle. Il sera bien avec ses CONfrères à tenir des CONciliabules sur la CONnerie des gens ordinaires. Alors, j’ai beau me CONcentrer je me demande encore : pourquoi en toute bonne CONscience voulez-vous en être ?
P.M.

4 comments:

Jan Bardeau said...

Surtout que finalement c'est pas un boulot qui gagne tellement, tout bien considéré ; vaut mieux faire plombier, tes fins de mois sont plus rondes, et tu gagnes la considération de tes clients (parfois un peu contraints et forcés). À moins de faire expert en expertise dans C dans l'air, mais les places sont chères, apparemment (ils m'ont même refusé, c'est dire).

Cathy said...

c'est CONfirmé (et merci pour la pub quand même ;-))

F. Biger said...

Ah bon! Ils sont tous CONme ça les écrivains? Ben heureusement que je suis une chèvre alors!

Anonymous said...

Parmi tous ces cons, forcément on finit par se re_con_naître !

Fabrice

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins