Friday, July 22, 2005

D'Etienne Paulin (extrait de T-B 44)

OCTOBRE OU JUIN

« Oh, la musique allemande, celle qui porte à rêver». Léon Dupuis dans Madame Bovary


ce soir le vent n’a pas d’allure
le ciel porte des masques
et l’air s’adosse à l’ombre inouïe des tanks


des écailles s’éveillent
mille fois sans nous


mourir est à rêver


quel beau visage entendre


et y aura-t-il assez d’étages de grelots d’engouements
pour un drame aussi sourd

No comments:

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins