Friday, December 16, 2016

De Roland Cornthwaite (extrait de T-B 54)

Je serais cette balle (extrait)

Je serais cette balle,
Saisie au vol,
Chemise d’acier,
Taille ajustée,
L’élégance aérodynamique.

Je serais cette balle,
La tension contenue dans l’élan,
Le projet, le tracé rectiligne,
La déchirure de l’air
Sur la ligne de mire.

Je serais cette balle,
Juste le poids,
Et juste la poussée,
Quelques grammes d’indifférence,
Juste une balle.

Je serais ce point,
Dix grammes de menace,
390 mètres à la seconde,
Je n’aurais pas d’affect
Hors cette poussée qui tend ma trajectoire.

Je serais les forces qui me guident,
La pointe de la pensée.
La déflagration de la charge sous le percuteur,
Là je suis née,
Libre du sertissage.

Je serais cette balle,
La pression de la phalange,
L’influx nerveux.
L’ordre donné,

L’ordre dicté,
Je serais l’obéissance.

Je ne tue pas,
Je suis la balle,
La pointe de la pensée dite en haut-lieu,
Dite hors les lieux, hors-champs, de mon chant,
Je ne tue pas,
Quelques grammes de plomb,
Dix grammes silencieux.

L’explosion m’a projeté,
Chargée du discours loin pensé,
Loin, calculs et bilans comptables,
Loin, bureaux sous pression,
Loin, les valeurs marchandes, les partages impossibles,
Les accrocs et déchirures du monde,
            pression des dictats de la rentabilité, dans l’urgence à remplir le tableau,
De voir la courbe grimper, grimper, grimper,
Escalader les sommets, sommets de papier-dollars,
Sommets de feu, paille des nations.

Là saisie dans l’élan de moi,
Rien,
Quelques grammes, quelques secondes.

Dans l’arrêt, le silence,
Et dans le silence,
Rien.

Je suis la pointe de la pensée.

No comments:

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins