Wednesday, November 12, 2008

De Daniel Debski (extrait de T-B 84)


NE RIEN FAIRE QU'AIMER

Comme il faudrait ne rien faire qu'aimer quand la vie brinquebale parfumée raffinée animale
derrière les volets dans son chariot de printemps

Comme il faudrait manger les fleurs avant les fruits puis coudre ensemble les dernières loques de lumière en attendant la nuit avec une faim de ça au ventre

Comme il faudrait se dévergonder quelque part entre deux portes ou en chemin entre la mer et la forêt de Brocéliande n'espérer rien sinon cette fureur particulière de deux haleines en fusion lente

Comme il faudrait ne rien faire qu'aimer et plus encore quand le sexe en nous échafaude la mort et brouille par la lutte des chairs à fondre les fils secrets qui nous conduisent deux par deux au même inexprimable point d'impact trouble

Comme il faudrait mordre l'humus avant la poussière brouter l'herbe tendre et tendre branches et tendre bras pour ce même chant halluciné qui nous écartèle tous s'élucider O revenir au monde clarté fraîcheur éblouissement d'ombres aimantes aimantées charmantes

Toujours vouloir s'entreprendre voir les buissons s'échancrer amant ardent avancer plus loin comprendre l'insondable mystère nuit d'été amante voir double ivresse du cri rompu ensemble

Transpirer son amour sur Vénus sous les lunes croissantes abonder dans le même sens et bander toujours plus loin frémir plus loin exister plus loin aimer avec reconnaissance

Caresser des cheveux en chevauchant au ciel gercer ses lèvres au sel des fées celtiques à leurs salives roses à leurs seins de naissance à leurs reins de berceau à leurs pieds de dimanche

Et ne comprendre rien qui ne soit déjà su s'émouvoir du reste et tresser des cantiques et ne comprendre rien qui ne soit déjà dit et démonter les astres et leur horlogerie et ne comprendre rien qui ne soit déjà lu pour écrire au travers en souriant du peu

Comme il faudrait changer de style redevenir ptérodactyle changer de froc et de défroques changer de blue-jean silencieux changer d'époque

Comme il faudrait ne rien faire qu'aimer quand la vie se déplace au sud de nos corps quand la mort est si proche quand la vie bat encore

Comme il faudrait ne rien faire qu'aimer


No comments:

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins