Saturday, May 02, 2009

De Pascal Ulrich (extrait de T-B 8) et en son hommage

ton cœur tremble
ta voix tremble
tu as baisé trois fois
aujourd’hui
les courants d’air
ne te font pas éternuer
tu bois
tu fumes
comme un malade
tu lis de drôles de livres
tu aimes l’undergrund
et la musique
qui fait meuh
tu sais pas où se trouve
la tombe de Jarry
tant pis
tu sais déjà où sera
la tienne

1 comment:

Anonymous said...

Ouh la la la, ce poème, il parle de moi ! Enfin, presque ! Quelques vers élagués çà et là et je m'y retrouve, enfin, presque !

Morgan.

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins