Friday, March 14, 2008

De Delphine Gest (extrait de T-B 22)

CHEMINS ET ACCIDENTS

chemin arqué d’une génération
où toute évidence accueille la fondation d’une famille

quelle issue à me suivre
jusqu’en quarantaine

je suis passée
nuage aqueux et vélocité
mes yeux ne voyaient plus
ce que leurs yeux voyaient
ils se promènent et je suis parmi eux
sans eux

mais l’urgence se fait rapide
exhaustive

viande arrachée sait bien gémir
on saura bientôt en rire
pour plus de saveur

outre ses camaraderies
aux jouets futiles
aux joies fugaces
penchées sur la lumière
le ciel aux feux troublants
s’épanche

il y a encore du vide en face
on peut taper du poing
on peut crier éructer
formuler jusqu’à l’absurde
c’est toujours vide en face
mais soudain une voix
on oppose un vide
mais ricane t-il encore ?

plus rien ne tient
endolori
dure loi des dieux
haut malin qui s’ignore
superbement
à la verticale un cri
épouvantable

ainsi se coagulent les peurs
au terme de leur voix
au terme d’un devenir accident

les mots surprises incohérentes de l’imaginaire
attrapés au vol

outre les belles étiquettes
qui achètent le présent
se répondent les hasards du réel
bourlinguant
sans suite apparente

on cesse d’être joyeux
lorsque la joie est devenue un réflexe
des informations environnantes
lorsque la joie dépend d’une autre joie

la peau telle un décor présomptueux et lisse
telle une photographie

à l’écoute
transporter l’amour
d’un point à un autre
petite plaie au cou
récidive

ce que tu as perdu en force
tu l’as gagné en baisers

les langueurs d’un ange
après-midi confiture
rire fou dans la gorge
happée

espace lavé
pistils roses agrippés à l’air
molécules fondues bavées dans l’atmosphère
en constituant poudreux et doux comme la neige
air de cristal où la peau se confond en lavis

le visage cambré par le soleil, crispé par trop de
lumière (eux mi-clos et lèvres retroussées)
donnent un air rentré en lui-même caché par les plis
que donnent ses traits ramassés


(fragments de « l’image bleue »)

2 comments:

pierre said...

j'ai connu une delphine gest originaire de Douai . C'était il y a longtemps . Je me souviens de passions partagées entre miles et zappa , mais aussi d'un goût pour la poésie ..

Pierre GUERIN

Franco-Poemes said...

Salut, je voudrais vous inviter à visiter une communauté de la poésie, www.franco-poemes.net

Aidez-nous à partager votre poésie:)

Blog Archive

About Me

My photo
Poézine ou pour parler comme les gens bien "revue poétique et littéraire" et toutes petites petites éditions, comme le format des bouquins